Utilitaires Menu Menu 2

                 Les Ateliers de Réflexion et d'Échanges


           

                      Atelier de Géopolitique

Le premier atelier de Géopolitique a eu lieu le jeudi 18 octobre à 16h avec Thierry Verstraete.

Ce premier rendez-vous a permis de déchiffrer le positionnement géopolitique de la Lettonie, thème étudié pendant le cours hebdomadaire de Géopolitique qui a lieu chaque  mercredi à 10h au COSEC de Dinard en salle R4.

Le prochain rendez-vous est fixé au jeudi 22 novembre à 16h au 19 rue Coppinger à Dinard.

Les participants pourront discuter autour du thème du Vietnam.

 

L'atelier bien être Le Boulch aura lieu le jeudi 15 novembre à 12h30

L'atelier cinéma "sans parole" aura lieu le jeudi 13 décembre à 12h30

 





Atelier de réflexion sur l'Union Européenne




Mots-clés :


Europe / Union européenne / Fédéralisme / Démocratie / Institutions / Popu-lisme / Euroscepticisme / Brexit / Europe dans le monde


Présentation de l'atelier :


Un atelier interactif pour mieux connaître l'Union Européenne, ce qu' elle est, comment elle fonctionne, ce qu'elle nous apporte, ses limitations, les menaces qui pèsent sur elle…

A chaque réunion un volontaire membre du groupe présente le thème défini à l'avance (si possible à l'aide d'un PowerPoint), les membres du groupe en dis-cutent, un rapporteur rédige une synthèse.


Atelier animé par Louis Jourdan, ancien représentant de l'Industrie Chimique européenne auprès des autorités internationales. Louis Jourdan a animé pendant plusieurs années un atelier similaire à l'UTL du Pays de Rennes.

Thèmes des ateliers (susceptibles d'être modifiés en fonction de l'actualité) :

- Atelier 1, mardi 16 octobre 2018 : accueil, méthodes de travail, volontaires

- Atelier 2, mardi 6 novembre 2018 : brève présentation de l'UE, de son histoire

- Atelier 3 : mardi 27 novembre 2018 : fonctionnement de l'UE, les institutions

- Atelier 4 : mardi 11 décembre 2018 : les Traités, passés et présents

- Atelier 5 : mardi 15 janvier 2019 : les compétences de l'UE, la subsidiarité

- Atelier 6 : mardi 29 janvier 2019 : les grandes politiques de l'UE

- Atelier 7 : mardi 12 février 2019 : les élargissements, de 6 à 28 (et à 27)

- Atelier 8 : mardi 26 février 2019 : l'Euro, histoire, fonctionnement, enjeux

- Atelier 9 : mardi 19 mars 2019 : le budget de l'Europe

- Atelier 10 : mardi 2 avril 2019 : La Politique agricole commune

- Atelier 11 : mardi 23 avril 2019 : Europe : cohésion sociale et territoriale

- Atelier 12 : mardi 14 mai 2019 : les enjeux des élections européennes du 26 mai

- Atelier 13 : mardi 4 juin 2019 : résultat des élections, bilan de l'année




                     Atelier cinéma "Sans parole"

Les 50 ans du film de Stanley Kubrick Odyssée de l'an 2000 (1968- 2018)un marqueur de l'année 1968



L'affiche du film :

Nous en discuterons lors de l'atelier cinéma, profession cinéphile vient de paraître un excellent livre d'Olivier Alexandre "la sainte famille des cahiers du cinéma" chez Vrin - à cette occasion, souvenons nous de ce qu'a écrit André Bazin : "tous les partis sont admissibles sous une seule réserve."

"Un dogme quasi religieux, c'est devenu le credo de Bazin. Pour lui, le goût, une qualité indéfinissable "ciao bourdieu"
Vous trouverez le livre d'Olivier Alexandre à la librairie "Nouvelles Impressions" à Dinard








Enfin, pour les cinéphiles de la côte d’Emeraude, encore de nouvelles opportunités de discuter à propos de leurs découvertes cinématographiques, parler d'un film, des acteurs, de la musique, des images, que sais je encore !


Avant le parlant, il y avait le muet, et on en parle toujours... Le plaisir de la discussion : nous sommes prêts pour d’autres séquences.


Paradoxalement, nous ne pouvions nous accorder sur aucun nom tant il évoquait pléthore d’images, d’émotions, de contradictions. Ce sera un atelier cinéma « sans parole ».


Discret clin d’œil à Solange Peter et son émission de télévision avec une musique qui est restée dans bien dans des oreilles.


Ce dont ne parle pas wikipedia, l’inconnue du générique, la monteuse de l’émission VE HO, une jeune vietnamienne fraîchement diplômée de l'IDHEC, auteur d’un livre sur Mizogushi aux éditions SEGHERES.


Cet atelier est le premier à tourner son clap de départ. Il réunit déjà des cinéphiles séniors et juniors.


Ils discutent sur la filmographie de Stanley Kubrick, préparent un travail sur Gérard Depardieu, ses rôles, ses interprétations de personnages historiques, de Danton à Vatel en passant par le Colonel Chabert.


Que d’échanges sur l’interprétation des acteurs, Raimu ou Depardieu.


Donc pas de clap de fin pour les passionnés.


Nous avons l'idée d’écrire un scénario, de tourner un court métrage, de s’exposer à la vision du plus grand nombre.


Nous cessons là notre présentation car il n’est pas bon de surexposer.


Voilà un "bon plan" pour les cinéphiles et les amateurs de cinéma.


L'Atelier « cinéma sans parole », dans le cadre de l’UTLS Dinard, vous attend pour ses premières séances.





                     Atelier Littérature "Anne de Tourville"


Anne deTourville, de Saint Servan au prix Femina par Patrick Delon (texte extrait de La Bretagne Nord des Ecrivains)


Elle habita à Saint Servan jusqu'à la mort de sa mère puis  passa  La rance  pour  aller  vivre  à  Dinard, au "Chalet des Bruyères" entourée de ses oiseaux et de son chien. Elle  fut  lauréate  du prix Femina en 1951. Elle avait six ans et rêvait d'être exploratrice. 

A la fin de la guerre, sa famille vint habiter à Saint Servan, où la petite fille émerveillée, découvrira la mer.

Elle s'installa  dans  la villa  des  Lauriers,  puis  à  la Corbinière, vieille  maison  blottie  au  fond d'un parc planté de grands arbres, non loin de l'hopital général.

La  famille  connut  des  difficultés  financières  et  la jeune fille fut confrontée à la souffrance du froid, à la faim et à la solitude.

Malgré sa timidité, elle envoie des nouvelles à Jean Merrien  qui  les  publie dans Bretagne, journal qu'il dirige  à  Rennes.  Grâce à Germaine Beaumont, elle fait la connaissance de Théophile Briant qui habite à cette époque La Tour du Vent, en Paramé.

Celui-ci ouvre les colonnes de son journal Le Goéland, le journal littéraire de la Côte d'Emeraude et dès juillet 1942 y paraît D'un portrait que j'ai peint qui était complètement raté. Elle donnera d'autres contes qui y seront régulièrement  publiés.  Dans  la  demeure  du poète, elle rencontre de nombreux écrivains, notamment Roger Vercel,  La  Varende  qui  l'encouragea  à  persévérer  dans  l'écriture,  Angèle  Vannier  et  Conrad  Moricand ; ce dernier lui établit son horoscope.

Un  de ses  textes  sera  publié  dans  la  revue  Comedia qui attira l'attention de Marcel Arland. A Rennes, en novembre 1943, elle reçoit  pour son livre de nouvelles "Les gens de par ici", au style somptueux et imagé, le Prix littéraire de Bretagne décerné au nom de la société amicale des auteurs bretons par Florian Le Roy, Jean de  La Varende, Marie-Paule Salone, Jean des Cognets, Théophile  Briant, Bernard Roy et Jean Merrien, et qui parut  l'année  suivante chez Stock. Forte de son succès, elle envoie à son éditeur untextequi paraîtra en 1951 sous le titre de Jabadao et sera couronné par le jury du prix Femina.

En écrivant ce livre qui ne laisse pas indifférent, Anne de Tourville s'est créé une Bretagne d'après ses rêves, tout en s'inspirant des récits des paysans et des marins qu'elle a rencontrés, écoutés et compris.

En  tant  que  lauréate  du  prix  Femina, elle  est  membre  de  l'Association des Ecrivains de l'Ouest qui est présidée par Théophile Briant. Après les turbulences du prix Femina, Anne de Tourville revient vivre auprès de sa mère à la Corbinière.

Elle continua à écrire, cette fois-ci, pour raconter la vie d'un matelot qui parut en 1953 sous le titre de Matelot Gaël. Ce livre  est  la  confirmation qu'il existe bien un univers propre à Anne de Tourville où elle sait imposer ses visions du monde, les visions d'un peintre réaliste, sensible à la puissance de la musique du vent et de la mer déchaînée ; enfin, à l'enchantement de la beauté.

Elle habitera à Saint-servan jusqu'à la mort de sa mère le 31 juillet 1966, puis elle passera la Rance pour aller vivre  à  Dinard, "Chalet des Bruyères", allée Cézembre, un  grand  appartement  de  la pointe de la Malouine, entourée de ses oiseaux et de son chien.



                             Atelier Histoire "Marc Bloch"

 




























Bloch est né le 6 juillet 1890 à Lyon et mort le 16 juin 1944 à Lyon, victime de Klaus Barbie. Il est l'auteur du  livre  "Apologie  pour  l'Histoire  ou  métier  d'historien, écrit  à  Rennes  en 1940, au moment où la France s'écroule.


"Marc  Bloch  n'a pas pu achever son travail, interrompu par son engagement actif dans la Résistance et le fil de sa vie tranchée par les balles du peloton d'exécution ennemi en 1944" citation de Jacques Le Goff dans sa préface à l'Apologie pour l'histoire ou métier d'historien.


En 1929, une  révolution  historique,  la  création  de  la  revue des Annales d'Histoire Economique et Sociale.
Il  est  le  fils  d'un  historien  Gustave  Bloch  qui  avait  rédigé  sa thèse  sur Les Rois et les Cerfs à l'époque capétienne.


En  1924, il publie  Les Rois Thaumaturges. Il  a  été  un  combattant  volontaire  pendant  la  première  guerre mondiale. A propos de l'histoire militaire, il déclarait une histoire militaire orientée vers des fins pratiques "ils sont  peut  être  les  seuls hommes d'action, qui jusqu'ici, aient sciemment tenté d'employer nos recherches à des fins pratiques(1937)" Ironie de l'actualité, l'historien travailla sur le bobard (le fake news).


Le bobard, en argot des tranchées, le mensonge, la fausse nouvelle. Un savoir historique qui vient s'immisser dans  nos  problématiques  de  guerres  de  l'information.  Il parlait  du  tact  des  mots. " ...  des  coefficients d'affectivité n'en engendreront que plus d'equivoques...."


L'histoire, une science dans ses méthodes mais qui s'écrit avec les mots d'aujourd'hui.


De ce fait, elle entretient un double langage avec notre temporalité. Une allusion à Pierre Bourdieu, "il n'existe d' historien  que  du  temps  présent".  Ceci  pour  illustrer  la  difficulté  des pratiques historiques.

 Marc Bloch, mettait  à  distance  les  philosophes  mais  sut  se servir  des  sciences  humaines  pour  " faire  profession d'hisorien" selon l'expression de Patrick Boucheron.


Nous  aurons  l'occasion  d'échanger  autour  des  nombreuses  questions  que  posent  l'historiographie.


En guise de conclusion très provisoire, pas de "fin de l'Histoire", référence à l'article de Fukuyama en 1989 et du débat philosophique sur ce concept en réalité hegélien développé par Marx.


Marc Bloch  a  sans  aucun  doute  raison  de  se  méfier  de  ces visions conceptuelles, terreau d'idéologies totalisantes.  Il  voulait  faire  son  métier  d'historien  en  toute  humilité animé en permanence d'une grande passion pour l'histoire.


Notre atelier consacrera sa première séance à 1918, comment la guerre nous a changés. Cette discussion, nous l'espérons, nous préparera à la meilleure audition possible à la conférence de Yann Lagadec "La sortie de la guerre vue de la côte d'Emeraude"

                                                                                                                                    Thierry Verstraete




  



Présentation des principes de fonctionnement d’un Atelier
Chaque atelier possède un patronyme pour lui donner une personnalité et une identité facilement reconnaissable.

Ce patronyme a été choisi soit parce qu’il existe une filiation avec le domaine de connaissance du dit atelier, soit que nous pouvons apporter la preuve d’un lien de rattachement particulier avec notre territoire Bretagne ou Côte d’Emeraude.

Les Ateliers de Réflexion et d'Echange s’articulent autour de quelques grandes lignes structurantes.
Pour commencer, chaque atelier doit avoir une fiche de présentation du patronyme choisi et du champ d’investigation de l’atelier.

Celui-ci se compose d’un ou d’une animatrice. Ils ou elles ont pour fonction et responsabilité d’organiser les séances.

Un exposé du thème choisi pour la séance, entre dix et trente minutes maximum, exposé préparé par un membre de l’atelier.

Un modérateur dont le rôle consiste à faire circuler la parole, de veiller à la qualité et à la sérénité du dialogue.

Chaque séance devra faire l’objet d’un résumé ou d’une synthèse écrite.

Charge est aux responsables de l’Atelier de se faire assister d’un rapporteur. Notons que ce document doit être visible sur notre site après validation.

En outre, il peut servir de base de travail à des travaux plus importants susceptibles de publication sous forme de livre ou d’article dans les revues spécialisées.

Le responsable d’Atelier fixe le calendrier des ateliers et le transmets au secrétariat afin que celui soit consultable sur le site de l’UTLS Dinard.

Il est souhaitable d’avoir un programme prévisionnel des séances. Ceci dans le cadre d’une bonne circulation de l'information entre les adhérents.

La présentation de la séance peut être accompagnée d’une courte bibliographie, d’une référence de site, de revue, etc….

Les ateliers qui se dérouleront entre 12h et 14h30 seront l'opportunité pour les adhérents de partager un repas sur le principe de " l'auberge espagnole".

La mise en commun de la production des ateliers constitue un « quasi think thank » interne à l’UTLS Dinard, sa boîte à explorer et à construire des hypothèses.

Une réunion se tiendra chaque trimestre : la conférence trimestrielle des Ateliers de Réflexion et d'Echange.


Liste des Ateliers de Réflexion et d'Echange


- Histoire : Marc Block
- Russie et Domaine slave : Alexander Blok
- Géopolitique et relations internationales : Jean Baptiste Duroselle
- Domaine Economique et social : Vincent de Gourmay
- Cultures et civilisations d'Asie : Judith Gauthier
- Cinéma : Histoire sans parole
- Bien-être, santé et prévention : Jean Le Boulch
- Philosophe, sciences humaines : Théodule Ribot
- Atelier de Réflexion sur l'Union Européenne



                                                                    


                                                                         

  

haut de page